Une fin d’année très chargée : Green Card, déménagement, fin d’école et voyage en France

Oh lala, je viens de voir que je n’avais pas écrit d’article depuis un mois. Un mois ! Ça fait long et en même temps cette pause au niveau du blog m’a fait du bien.

Depuis le début du mois de Juin, les événements s’enchaînent, les émotions font les montagnes russes, tout se bouscule. Voici un petit retour en arrière de ces dernières semaines très chargées.

 

Mi-mai, mon mari reçoit un courrier de l’immigration américaine nous demandant de refaire la visite médicale pour la Green Card. Nous l’avions déjà faite 17 mois auparavant mais cette dernière a expiré :-(. Le lendemain, nous retournons voir le même docteur que la dernière fois, nous refaisons les examens et le test de la tuberculose (qui s’est avéré positif pour la première fois pour moi – j’en ai fait 5 en 4 ans et il avait toujours été négatif jusque là – j’ai donc dû aussi faire des rayons X de la poitrine – ce qui a donné un résultat négatif, ouf sauvée !). Une semaine plus tard, nous avons envoyé les résultats à l’immigration.

Avec notre année difficile à gérer notre maison qui avait brûlé, le bras cassé de notre fille, le fait que je n’avais – encore une fois – plus le droit de travailler et d’autres problèmes en tous genres, cette immigration qui n’avançait pas finissait de nous mettre le moral dans les chaussettes. Fin mai, nous n’avions aucun document nous autorisant à voyager hors des Etats-Unis et notre voyage en France prévu pour début Juin arrivait à grand pas. J’annulais donc ce voyage que j’attendais tant et qui m’aurait fait un bien fou.

Quelques jours plus tard, mon mari recevait un email nous indiquant que notre Green Card avait été approuvée. J’hésitais entre sauter de joie pour cette libération et pleurer toutes les larmes de mon corps d’avoir annulé notre voyage en France (la GC nous donnant l’autorisation de voyager hors des USA). N’ayant pas trop confiance en les délais de l’immigration américaine, nous attendions un peu perplexes de recevoir les cartes elles-mêmes.

Une semaine plus tard, nous recevions un courrier confirmant que notre Green Card allait arriver dans les jours prochains. Ce courrier a fait tilt dans ma tête : après cette année si éprouvante, j’ai BESOIN de retourner me ressourcer auprès des miens. J’ai donc cherché sur internet et pris les billets les moins chers qui se présentaient pour rentrer quelques semaines en France. C’était vital !

Cette semaine là fût très très intense. Le lundi, je réservais nos billets d’avion pour la France. Le mercredi, nous recevions la Green Card, ce sésame que nous attentions depuis plus de 4 ans et qui nous donne la résidence permanente aux Etats-Unis pour 10 ans. Le jeudi, les filles avaient leur dernier jour d’école. Le vendredi, nous ré-emménagions dans notre maison dont les travaux de rénovation suite à l’incendie venaient de terminer. Le samedi, nous avions le spectacle de danse de Loulou. Ouf. Il y avait tant de choses à gérer, à faire et à préparer pour les derniers jours d’école des filles et pour le déménagement que je n’arrivais même pas à me réjouir pour la Green Card. J’ai donc priorisé les choses à faire et mis ça de côté.

Une fois le déménagement terminé, nous avons pris 4-5 jours pour vider les cartons et nous réinstaller chez nous (l’absence d’internet suite au transfert entre les deux maisons – qui a pris plusieurs jours – a aidé à se focaliser sur cette tâche laborieuse :p). Heureusement, nous avions pu monter la plupart des meubles dans les jours qui ont précédé le déménagement. L’ouverture des cartons a été un Noël avant l’heure. N’ayant pas beaucoup de place dans la maison de location et sachant que nous devrions tout déménager quelques mois plus tard, nous avions choisi de ne pas vider les cartons qui contenaient nos affaires personnelles qui avaient été sauvées suite à l’incendie. Nous avons donc retrouvé certaines de nos affaires que nous n’avions pas vu depuis près d’un an (beaucoup ont été perdues avec l’incendie). La joie était immense et nous allions pouvoir reprendre notre vie dans notre maison que nous aimons tant.

Y’a du boulot sur la planche !

Une fois que nous étions bien installés dans notre maison, nous avons pris le temps de réaliser que nous avions reçu les Green Card et avons fêté avec nos amis la GC et la maison ! Le moral était remonté au beau fixe.

Statewide est l’entreprise qui s’est occupée de nettoyer nos affaires personnelles suite à l’incendie et de réparer notre maison. Nous leur sommes très reconnaissant pour tout le travail qu’ils ont accompli, la qualité et le professionnalisme dont ils ont fait preuve. Merci Statewide !!!

Nous avons eu quelques jours avant de monter dans l’avion, direction la France ! Nous avons profité de ces quelques jours pour faire des activités mère-filles : jardinage, peinture, parc d’attraction, jeux de société… Ça faisait du bien de se retrouver chez nous et dans un contexte beaucoup plus serein que l’année qui venait de s’écouler !

Nos trois semaines en France nous ont fait le plus grand bien. C’était vraiment agréable de revoir mon cher Sud Ouest, Paris et surtout notre famille. Nous avons profité de chaque instant, de chaque moment passé avec nos proches, de chaque secondes, nous avons divinement bien mangé, nous nous sommes ressourcées. Après cette année difficile, ces vacances étaient plus que méritées ! Et c’est avec le cœur lourd, très lourd, que nous avons dû quitter d’abord le Sud Ouest, puis Paris pour retourner en Californie où mon mari et la maison nous attendaient (malheureusement, il n’avait pas pu avoir de vacances pour venir en France avec nous).

Un de mes espaces préférés de la maison : la salle à manger !

 

Nous sommes donc de retour en Californie depuis quelques jours. Le décalage horaire s’estompe doucement et nous reprenons nos activités.

Je vais aussi reprendre ce blog et dans les jours/semaines qui viennent, je vous parlerais de quelques projets que je prépare depuis plusieurs mois. Alors, restez connectés et à très vite !!!


1000470_416734975109459_11785232_nMerci de nous lire et de nous suivre sur notre blog d'expatriés en Californie !
Si vous aimez cet article, vous pouvez vous abonner à notre page Facebook et partager sans modération sur les réseaux sociaux !



Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir plus de conseils et bons plans inédits !



Sara

Expatriée depuis Octobre 2013 avec mon mari et nos 2 filles en Californie, je raconte nos aventures, nos découvertes et notre vie d'expatriés. En plus de la découverte d'une nouvelle culture, cette expérience m'a permis de me lancer dans le blogging. Et je dois dire que j'adore ça :) !

20 pensées sur “Une fin d’année très chargée : Green Card, déménagement, fin d’école et voyage en France

  • 21 juillet 2018 à 19 h 15 min
    Permalink

    Bravo Sara, tellement courageuse. Et félicitations pour la greencard et d’avoir su surmonter tous ces défis.

    Répondre
  • 21 juillet 2018 à 20 h 16 min
    Permalink

    Pas facile. A croire qu’on était dans le même vortex descendant. ! Bon courage à toi pour ce retour a la normale.
    Félicitation pour la Green card.

    Répondre
  • 22 juillet 2018 à 8 h 33 min
    Permalink

    Salut la famille Bourg,

    Très heureux pour vous de voir que les choses vont vers le mieux pour vous.
    On pense à vous et nous vous embrassons.
    @ bientôt

    Nico.

    Répondre
    • 24 juillet 2018 à 5 h 32 min
      Permalink

      Merci Nico !
      J’espère que tout se passe bien pour vous 🙂

      Répondre
  • 22 juillet 2018 à 20 h 50 min
    Permalink

    Bonjour Sara et toute ta famille, je suis vraiment très heureuse de te relire.
    Je vous souhaite de merveilleuses journées avec tout le bonheur possible.

    Répondre
  • 23 juillet 2018 à 1 h 51 min
    Permalink

    Félicitations pour la green card !
    Une belle année s’annonce maintenant,
    Profitez en bien

    Répondre
  • 23 juillet 2018 à 4 h 52 min
    Permalink

    Félicitations pour la GC et vive le Sud-Ouest !
    Dans l’attente de connaître tes nouveaux projets…

    Répondre
  • 24 juillet 2018 à 2 h 22 min
    Permalink

    Tant de bonnes nouvelles après cette année très difficile, je suis heureuse pour vous et félicitation encore pour la Green Card ! C’est vraiment le sésame et à toi les projets boulots, les voyages en dehors des US sans te poser de questions : bref la liberté !
    Tu as bien fait de partir en France pour en profiter et maintenant tu vas pouvoir repartir avec un super moral 🙂
    Bises

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 19 h 36 min
    Permalink

    Felicitations pour votre Green Card, cependant il y a une chose qui m’étonne c’est que d’habitude, pour la Green Card il faut repasser à l’ambassade à Paris, y passer l’interview ainsi que la visite médicale.
    Une fois la GC accordée, les passeports sont tamponnés et ensuite la GC est activée en arrivant aux USA par l’immigration à l’aéroport à qui une enveloppe doit leur être remise.

    La procedure aurait elle changé car pour nous ça c’était passé comme ça?

    Répondre
    • 25 juillet 2018 à 20 h 27 min
      Permalink

      Pour nous ça ne s’est pas du tout passé comme ça. Nous les avons reçues par courrier sans avoir été dans une quelconque ambassade. Nous n’avons pas eu d’interview non plus.

      Répondre
      • 25 juillet 2018 à 20 h 50 min
        Permalink

        C’est que les choses ont du bien changer… par contre nous également les avions reçues au courrier (la carte).

        Un petit conseil, au quotidien pensez toujours à bien les avoir sur vous lors de tous vos déplacements, surtout vous qui voyagez beaucoup.

        Répondre
        • 25 juillet 2018 à 20 h 53 min
          Permalink

          Dans la documentation, ils disaient qu’il fallait effectivement avoir les GC tout le temps sur nous. Mais ça nous paraît bizarre car du coup on peut les perdre très facilement…

          Répondre
          • 25 juillet 2018 à 21 h 19 min
            Permalink

            C’est la loi.
            En fait c’est pas bizarre, en cas de control c’est le seul moyen de prouver que vous n’êtes pas illegals et si vous êtes controlés par des agents de ICE, vous serez direct placés en centre de retention si vous n’avez rien qui prouve de votre presence légale.

            Le risque d’être controlé est surtout près des frontières terrestres (Mexique et Canada) et dans les aéroports.
            Perso il y a longtemps je m’étais fait contrôler près de la frontière avec le Mexique.
            Il n’y a pas si longtemps sur l’I-10 pas loin de El Paso car tu passes un control des Border Patrols et j’avais été arrêté.

            Maintenant tu la ranges dans ton porte monnaie avec ton permis de conduire et tes cartes de credit…
            Dis toi qu’il y a plus de chances qu’un jour tu te fasses contrôler que de perdre tous tes papiers.

          • 25 juillet 2018 à 21 h 26 min
            Permalink

            Quand on avait un visa, on ne se baladait pas avec nos passeports (et le tampon du visa) tout le temps sur nous, c’est pour ça que ça me surprend. A ce moment là, on n’avait rien sur nous pour justifier que nous n’étions pas illégaux.

  • 25 juillet 2018 à 21 h 57 min
    Permalink

    Pourtant à l’époque où vous n’aviez qu’un visa, vous auriez du vous balader avec vos passeports… c’est ce que dit la loi, en cas de control fait par des officiers fédéraux, il doit falloir justifier de sa presence légale.

    Afin de limiter les risques, à votre place j’en ferai une photo que je conserverai dans mon téléphone portable. Ça évite de perdre la vraie et ça va rassurer le fonctionnaire car c’est mieux de montrer une photo plutôt que rien.

    En ce moment par les temps qui courent (regarde à ce qui se passe à la frontière Mexicaine et à la separation de milliers d’enfants par les agents de ICE), je resterai prudent.

    Répondre
    • 25 juillet 2018 à 21 h 58 min
      Permalink

      Oui, nous allons rester prudents !

      Répondre
      • 25 juillet 2018 à 22 h 18 min
        Permalink

        Vous avez tout intérêt car avec une administration de fous comme l’actuelle, j’ai aucune idée jusqu’où le délire peut aller.

        Répondre
        • 27 juillet 2018 à 14 h 43 min
          Permalink

          Je sais bien que la loi demande au détenteur d’une GC de l’avoir toujours avec soi, mais cette discussion me fait poser la question suivante: comment font les citoyens américains pour prouver qu’ils ne sont pas illégaux? Est-ce que les policiers ont accès à une base de données des citoyens? Dans ce cas, pourquoi n’y en a-t-il pas une pour les détenteurs de GC, visa etc…
          Ceci dit, l’idée de la photo est bonne, merci!

          Répondre
          • 27 juillet 2018 à 17 h 22 min
            Permalink

            C’est une très bonne question « comment les citoyens font pour prouver de leur nationalité » surtout dans un pays où la carte nationale d’identité n’existe pas (en l’occurence une carte fédérale d’identité).

            La premiere fois où je me suis fait controlé, à l’époque j’avais ma carte verte avec moi donc je l’ai montré et ça c’est arrêté là.
            La seconde fois je n’avais rien mais entre temps j’avais été naturalisé et la seule et unique question que le fonctionnaire m’a posé était de savoir si j’étais un US citizen.
            J’ai répondu dans l’affirmative et il m’a laissé poursuivre mon chemin.

            Maintenant j’aurai très bien pu mentir, dire que j’étais US citizen et que je ne l’étais pas mais aux USA, mentir à un officier federal c’est très grave, c’est un parjure et la loi ne rigole pas avec ça.

  • 27 juillet 2018 à 14 h 44 min
    Permalink

    Au fait, bravo pour la GC et l’emménagement dans votre maison refaite à neuf! C’est vrai que vous devez être sacrément contents de mettre tout cela derrière vous!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour !

En vous inscrivant à la newsletter, vous recevrez des conseils inédits, des bons plans… alors n’attendez plus 🙂 !

Bonne lecture et bons voyages !

Sara

Merci de lire notre blog !

Pour ne rien louper, retrouvez-nous sur les réseaux sociaux rss instagram et abonnez-vous à la newsletter !

Et pour nous contacter, c’est par ici !

Translate »