{Kindergarten} Réunion parents-professeur

Comme en France, l’année scolaire américaine est divisée en 3 trimestres. A la fin des deux premiers trimestres, sont organisées des réunions parents-professeur afin de discuter de l’enfant, de son évolution au sein de la classe, de ses progressions et acquis mais aussi de ses points faibles.

Nous venons de sortir de la réunion du deuxième trimestre et j’ai donc eu envie de vous raconter comment ça s’était organisé.

Source : strand.coronadousd.net

L’organisation des Parents-Teacher Conference

Les réunions Parents-Prof sont appelées Parents-teacher Conference.

Ces rencontres sont étalées sur une semaine : une semaine pour les rencontres du premier trimestre et une semaine pour celles du second trimestre. Pour les enfants, la semaine est très légère car ils ont des minimum day toute la semaine : toute l’école fini à 11h40 (au lieu de 13h40 pour les Kindergarten et de 15h10 pour les niveaux plus élevés). Cela laisse le temps aux maîtresses de caler les réunions avec les parents.

Une dizaine de jours avant cette semaine, la maîtresse demande à chaque parents leurs créneaux horaires préférés pour la rencontrer. On doit en préciser 3 et elle fait de son mieux pour satisfaire notre premier choix. Les réunions peuvent être très tôt le matin à 7h40 (avant que l’école ne commence, à 8h) ou après l’école (qui fini donc à 11h40) entre 11h40 et 15h. Quelques jours avant la semaine des rencontres, la maîtresse envoie un email à chaque parent en indiquant la date et l’heure du rendez-vous.

Ce système est très pratique pour les instituteurs car ils ont du temps pour préparer et organiser leurs rencontres avec les parents. Par contre, ce n’est pas très pratique pour les parents (et en particulier pour ceux qui travaillent) car il faut venir chercher son enfant beaucoup plus tôt dans la journée (je dois quitter mon travail plus tôt pour pouvoir aller chercher ma Choupie à l’école pendant les deux semaines de Minimum Day). De plus, les horaires de rencontres sont principalement sur des horaires de bureaux, donc ce n’est pas toujours évident de pouvoir se libérer dans la journée.

Les rencontres du premier trimestre étaient obligatoires tandis que celles du second trimestre ne l’étaient pas. Pour ce deuxième cas, elle a distribué une feuille à chaque enfant en indiquant si elle voulait ou non rencontrer les parents. Même si elle n’avait pas besoin de rencontrer les parents, nous pouvions quand même demander à la voir (ce que nous avons fait).

Chaque rencontre dure entre 10 et 20 minutes (en tout cas, c’est le temps qu’elle alloue aux rencontres).

 

Nos rencontres parents-professeur

Lors de la rencontre du premier trimestre, la maîtresse nous a dit ce que Choupie faisait de très bien et les points sur lesquels elle voulait travailler avec Choupie pendant le second trimestre.

Lors de la rencontre du second trimestre, elle nous a montré les progrès de Choupie par rapport au premier trimestre et nous a dit les points sur lesquels elle allait continuer de travailler avec Choupie.

A chaque fois, nous avons aussi pu poser nos questions à la maîtresse.

 

C’était très constructif et intéressant de découvrir ce qu’elle pensait de notre fille et de voir des travaux que notre fille avait fait en classe (et qu’elle n’avait pas ramené à la maison et dont elle ne nous avait pas parlé).


1000470_416734975109459_11785232_nMerci de nous lire et de nous suivre sur notre blog d'expatriés en Californie !
Si vous aimez cet article, vous pouvez vous abonner à notre page Facebook et partager sans modération sur les réseaux sociaux !


Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez GRATUITEMENT notre checklist pour préparer et organiser et réussir au mieux votre expatriation !



Sara

Expatriée depuis Octobre 2013 avec mon mari et nos 2 filles en Californie, je raconte nos aventures, nos découvertes et notre vie d'expatriés. En plus de la découverte d'une nouvelle culture, cette expérience m'a permis de me lancer dans le blogging. Et je dois dire que j'adore ça :) !

Une pensée sur “{Kindergarten} Réunion parents-professeur

  • 15 mars 2017 à 18 h 49 min
    Permalink

    Et bien, j’aimerais bien que ça fonctionne comme ça en France, au lieu de rencontrer les parents entre 16h30 et 18h30, après la journée de classe.
    Mais en France, les familles n’accepteraient pas des semaines de minimum day, ce n ‘est pas envisageable.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »