Financer nos allers-retours en France de manière sympa et solidaire

Bien que nous soyons installés depuis pas mal de temps maintenant en Californie, nous avons quand même besoin de revenir en France de temps à autres. Que ce soit pour voir la famille et les amis, pour obtenir un document ou un autre, ou simplement pour retrouver notre gastronomie, nous effectuons régulièrement ce type de voyage.

PiggyBee Logo

Alors que je parcourais les nouvelles tendances de ce qu’on appelle l’économie collaborative (ou “économie de partage”, le “sharing economy” comme on le dit ici), je suis tombé sur le site PiggyBee sur lequel les voyageurs se transforment en transporteurs ! Le fonctionnement est très simple : d’une part, les demandeurs publient ce qu’ils souhaitent obtenir ou envoyer. D’autre part, les voyageurs publient leurs prochains voyages. Ensuite, la plateforme se charge de mettre en relation demandeurs et voyageurs de façon à ce qu’ils puissent régler les détails pratiques en vue de la livraison. Pas de soucis au niveau de la sécurité, PiggyBee dispose d’un système d’évaluation et explique longuement sur son blog comment il protège sa communauté du moindre soucis.

En tant qu’expatriés, nous avons enfin trouvé la solution pour nous faire envoyer des biens depuis la France ! A l’inverse, nous pouvons aussi envoyer des cadeaux à la famille sans devoir payer les frais d’envois exorbitants demandés par USPS et cie ! Non seulement PiggyBee est économique mais c’est aussi une nouvelle façon de faire les choses de manière sympa, solidaire et certainement plus écologique !

Finalement, le petit plus est qu’en tant que transporteur, le voyageur reçoit un pourboire (ou une récompense) de la part du demandeur. Vu le prix actuel des billets d’avion (et le fait qu’on ne puisse pas toujours choisir la période la moins chère pour voyager), les différents pourboires reçus pour transporter ceci ou cela vont permettre d’amortir nos frais de voyage ! Si comme nous, vous effectuez “parfois, souvent, régulièrement…” (comme il est indiqué sur le site…) ce type de trajet, je ne peux que vous conseiller de rejoindre la communauté de “voyageurs transporteurs” en partageant votre itinéraire sur PiggyBee !

Inscrivez-vous ici (…le tout est entièrement gratuit !)
PiggyBee user1

Sara

Expatriée depuis Octobre 2013 avec mon mari et nos 2 filles en Californie, je raconte nos aventures, nos découvertes et notre vie d'expatriés. En plus de la découverte d'une nouvelle culture, cette expérience m'a permis de me lancer dans le blogging. Et je dois dire que j'adore ça :) !

6 pensées sur “Financer nos allers-retours en France de manière sympa et solidaire

  • 22 avril 2016 à 9 h 13 min
    Permalink

    Hello Sara l idée est tres bonne en effet. Mais je me demande comment tu peux garantir que ce que tu transportes et qui ne T appartiens pas on est d’accord est sans danger ?
    En France nous sommes en vigipirate attentat et transporter dans tes valises des objets qui ne T appartiennent pas est particulièrement risqué
    Comment le site peut garantir cela ?

    Répondre
    • 22 avril 2016 à 10 h 55 min
      Permalink

      Je me posais la même question. Comment peux-tu t’assurer de ce que tu transportes? Et comment récupères-tu tes affaires à l’arrivée?

      Répondre
  • 22 avril 2016 à 18 h 05 min
    Permalink

    Bonjour Annaik et Carole ! Au sujet de la sécurité, je vous invite à lire mon article “Ne jamais faire confiance à un inconnu” sur le blog de PiggyBee. (http://blog.piggybee.com/2014/02/ne-jamais-faire-confiance-un-inconnu.html) A savoir que nous avons récemment ajouté au site le renseignement de profils de confiance Traity ou Famust, de manière à savoir plus précisément avec qui on traite. En plus, je valide encore personnellement l’ensemble des mises en relations (procédé qui pourra être automatisé dans le futur avec, par exemple, des utilisateurs “vérifiés”). Après, le risque zéro n’existe nulle part et nous demandons à nos voyageurs de vérifier scrupuleusement le contenu de l’envoi ainsi qu’un peu de bon sens (Il m’est déjà arrivé à titre personnel de simplement ne pas donner suite à l’une ou l’autre demande). Le rêve sera d’un jour de disposer de lieux de dépôt (En aéroport par exemple) et qui sait, de “scanners” PiggyBee ; ) Pour récupérer les affaires, ce qu’on appelle le “last mile delivery” reste un nœud (pour tous les métiers logistiques d’ailleurs…). On pourrait s’aider de transporteur locaux pour ce dernier kilomètre (Encore mieux des transporteurs issu de l’économie collaborative) ou utiliser nos futurs points de dépôts.

    Répondre
  • 30 avril 2016 à 0 h 02 min
    Permalink

    En gros c’est ce que l’on appelle être une mule et l’idée est tout, sauf bonne.

    Je vois le risque très élevé car soit on peut être amené à transporter pour le compte d’autrui et à son insu des substances interdites (de la drogue par exemple) ou pire, se faire utiliser pour transporter des explosifs qui potentiellement exploseront une fois en l’air.

    C’est entre autre la raison pour laquelle il est formellement interdit de transporter dans les avions des affaires qui ne nous appartiennent pas.

    Répondre
    • 30 avril 2016 à 10 h 28 min
      Permalink

      Merci pour le commentaire Olivier. A titre préventif, nos conditions générales sont strictes en rapport aux objets transportés. J’ai rédigé sur notre blog la façon dont nous “connaissons” nos utilisateurs. Basé sur un simple email, nous sommes en mesure de dire avec qui vous aurez affaire. Ensuite, nous avons instauré sur le site des profils de confiance qui donnent l’identité du demandeur ou voyageur (ID, téléphone, réseaux sociaux, …) et qui remontent tous les commentaires obtenus sur des sites tels Airbnb, BlaBlaCar et autres…Last but not least, je modère encore à ce jour toutes les transactions pour éviter le moindre soucis (pas le moindre à signaler depuis 4 ans). Pour le futur, nous pourrons automatiser ces mises en relation avec les utilisateurs réguliers. Si néanmoins nous devions échouer, nos +80 concurrents trouveront certainement leur place sur ce marché collaboratif florissant !

      Répondre
      • 30 avril 2016 à 22 h 53 min
        Permalink

        Ok David je comprends que vous essayez de réduire les risques au maximum car ils existent et sont loin d’être négligeables, cependant se pose toujours la légalité de la démarche car transporter par voie aérienne des affaires qui ne nous appartiennent par directement ou que nous n’avons pas nous même mis dans notre valise, n’est pas legal.

        Toutes les compagnies aériennes vous le diront.
        N’est pas UPS ou FedEx qui veut… 😉

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour !

En vous inscrivant à la newsletter, vous recevrez des conseils inédits, des bons plans… alors n’attendez plus 🙂 !

Bonne lecture et bons voyages !

Sara

Merci de lire notre blog !

Pour ne rien louper, retrouvez-nous sur les réseaux sociaux rss instagram et abonnez-vous à la newsletter !

Et pour nous contacter, c’est par ici !

Translate »