{Kindergarten} 9 choses que je n’ai pas aimé à l’école américaine de ma fille

Voilà quelques jours que l’école est terminée pour Choupie ! En tout cas jusqu’à sa prochaine rentrée scolaire, le 16 Août prochain !

Il y a de nombreuses choses que nous avons aimé à l’école de notre fille comme le positivisme, les encouragements, la valorisation des comportements positifs, les petits jobs de responsabilisations, le fait qu’ils apprennent à parler en public très jeunes (notamment avec le « Show and Tell »), … Mais il y a aussi des choses que nous n’avons pas trop aimé. Certaines sont probablement dues à la différence de culture et d’éducation.

J’ai longtemps hésité à publier cet article (d’ailleurs j’en ai écrit la plus grande partie au mois de février) mais j’ai envie d’avoir votre point de vue sur ces différents sujets. Alors n’hésitez pas à commenter cet article et à me dire ce que vous en pensez !

J’ai tout à fait conscience qu’aucune école n’est parfaite et que même si mes filles avaient été scolarisées en France, il y aurait des choses qui me déplairaient.

Je tiens quand même à préciser que le bilan de cette année scolaire est très positif ! Je reviendrais dessus d’ici quelques jours.

 

  • Ils reviennent à la maison avec des cadeaux

Quand les enfants du Kindergarten se comportent bien, ils peuvent monter leur pince à linge (j’en avais parlé dans l’article sur la valorisation des comportements positifs). Ils lancent alors le dès et le 6 leur permet d’accéder à un coffre à trésors et à choisir un petit jouet. Jusque là, le concept me plait et comme l’obtention du cadeau est aléatoire, je n’y vois aucun inconvénient.

Sauf que si l’enfant est encore plus sage/respectueux/coopératif, il continue de monter (après la case rose du tableau des comportements, ils montent sur la maîtresse, du bas de sa jupe jusqu’à son collier). Tous les enfants qui ont leur pince sur la maîtresse en fin de journée peuvent choisir un jouet du coffre à trésors (et ce, même si ils ont déjà fait un 6 avec le dés).

Pendant près de deux mois (Novembre/Décembre), notre fille est revenue à la maison pratiquement tous les jours avec un petit jouet (qui fini par traîner dans la maison au bout de deux secondes, puis à la poubelle).

J’ai un doute sur le côté pédagogique de la babiole… surtout lorsqu’elle est aussi fréquente. Peut-être que des bons points ou des images pourrait tout aussi bien fonctionner (et donner droit à des babioles occasionnellement).

 

  • Ils regardent des films en mangeant du pop-corn et des bretzels

Ce n’est pas exceptionnel. Au début de l’année, c’était une fois par mois environ, quand ils faisaient leur Marble Parties. En Février, ça a été pratiquement une fois par semaine.

Non seulement ils regardent des films entiers (genre 1001 pattes, Monstre et cie ou d’autre films d’animations) sans demander l’autorisation préalable aux parents (et donc sans prévenir) mais en plus ils mangent des pop-corn et des bretzels en même temps… Ma fille qui n’est pas habituée à regarder des Disney a même pleuré devant un des films…

Je ne sais pas ce qui me dérange le plus entre regarder un film à l’école ou apprendre à manger des cochonneries tout en regardant un film à l’école (parce que clairement, quand mes filles regardent un film à la maison, ce n’est pas en se gavant de pop-corn).

Comme je l’ai dit dans cet article, ils nous ont demandé l’autorisation de montrer un film aux enfants une seule fois dans l’année… Et c’était pour un film éducatif sur le sujet de l’écologie… Le genre de film pour lequel, je pense, ils ne devraient pas demander l’autorisation (vu que c’est pédagogique).

Je n’envoie pas ma fille à l’école pour qu’elle apprenne à manger des cochonneries tout en regardant un film. Je pense qu’à cet âge là, surtout à l’école, un enfant ferait mieux de jouer !

 

  • Tous les jours, ils regardent une vidéo pendant le goûter du matin

Tous les jours, les enfants mangent un petit snack vers 10h (fourni par les parents). Pendant cette pause, au lieu de discuter ou d’échanger, la maîtresse leur montre un petit dessin animé ou une vidéo YouTube.

Ce n’est vraiment pas possible de manger sans regarder un écran ?!?

Aussi, de nombreuses études montrent l’effet néfaste des écrans sur le développement des enfants… j’ai du mal à comprendre que l’école ne fasse pas d’effort là dessus…

 

  • La nourriture

Nous fournissons les lunch box et les snacks à notre fille, tous les jours, car nous essayons de manger le mieux possible (équilibré, bio et en évitant toutes les mauvaises choses qui se trouvent dans la nourriture américaine).

Mais entre les journées où ils regardent un dessin animé et où ils mangent des pop-corn et des bretzels, les sacs de goodies/bonbons offerts par les copains de la classe pour leurs anniversaires, les jours « exceptionnels » – qui au final ne sont plus si exceptionnels que ça – (comme la 100ème journée d’école, la Saint Valentin, Noël, …) où c’est l’école qui fourni les marshmallow, bonbons et cie… Je trouve que ça fait beaucoup !

Pas plus tard que la semaine dernière, ma grande a eu deux glaces dans la même journée… une fournie par l’école parce qu' »il faisait chaud » et l’autre fournie par une maman pour l’anniversaire de son fils. Et comme ce n’était pas assez, le lendemain, elle a encore eu une glace (et heureusement qu’elle n’a pas voulu du donut proposé dans la matinée…).

Ça me dérange vraiment que ma fille ingère autant de sucreries, Corn Syrup et autres cochonneries alors que de notre côté nous faisons beaucoup d’efforts pour éviter/limiter tout cela…

 

  • Le temps pour le déjeuner

Pour rester dans la nourriture, voici le temps du déjeuner… Les enfants n’ont que 20 minutes pour engloutir leur déjeuner… Heu… 20 minutes ?!? Oui oui, pas une de plus, et je dirais même quelques unes de moins… Au bout de 15 minutes, la dame leur dit de commencer à ranger leurs affaires… Ce qui fait grosso modo un petit quart d’heure pour déjeuner.

Je ne suis pas sûre que ce soit le meilleur moyen d’apprendre à un enfant à manger proprement, sans s’empiffrer et à apprécier son repas…

 

  • Les lettres

A l’école américaine, ils n’apprennent pas à écrire en attaché. Ça me dérange mais c’est quelque chose que j’apprend moi-même à mes filles, donc je fais avec. Ils apprennent à écrire en script. Mais cette écriture a deux grands problèmes :

  • il est difficile de reconnaître et différencier les lettres b, d, p et q, ce qui engendre des difficultés pour apprendre à lire correctement (et crée des faux-dyslexiques),
  • la confusion entre les majuscules et les minuscules est très (trop) facile et rapide à faire.

Certaines lettres sont identiques en majuscules et en minuscules comme le O o, le U u, le K k et bien d’autres. Pour les différencier, il faut faire attention à leurs tailles. C’est donc très facile de mélanger les majuscules et les minuscules et d’écrire des majuscules au milieu d’un mot.

Même le matériel scolaire n’est pas très cohérent sur le côté majuscules/minuscules… Pourquoi finir un mot par une minuscule alors que toutes les autres lettres sont en majuscules ? (OUR WORLd)

L’écriture en attaché permet d’éviter ces deux problèmes majeurs.

 

  • Lettres mal formées, absence de lignes, manque de rigueur

Les enfants sont en Grande Section et c’est l’année où ils apprennent les lettres, leurs sons et à les écrire.

Au début de l’année, les enfants ont appris à écrire les lettres dans des grandes cases et il n’y avait aucun repère visuel pour poser les lettres et pour savoir quelle taille leur donner. L’année a avancé et ils ont commencé à avoir une ligne sur laquelle poser leurs lettres, et parfois, des lignes entre lesquelles écrire leurs lettres. Mais les lignes ne sont vraiment pas systématiques.

Je trouve ça dommage de ne pas apprendre dès le début à former ses lettres correctement grâce à des interlignes, en particulier pour savoir écrire des lettres bien formées, régulières et à la bonne taille (surtout par rapport aux majuscules et minuscules qui sont identiques mise à part leurs tailles).

La maîtresse ne corrige pas non plus les enfants si ils écrivent mal leurs lettres. J’ai l’impression que c’est la maîtresse qui fait l’effort de déchiffrer l’écriture des enfants plutôt que les enfants qui doivent faire l’effort d’apprendre à écrire bien (et de manière lisible).

Je trouve que ça manque d’exigence et de rigueur. Nous avons dû nous-même passer du temps avec Choupie pour lui expliquer la différence entre les majuscules et les minuscules et pratiquer l’écriture à la maison pour qu’elle sache former correctement ses lettres.

 

  • Les craies grasses

Les enfants apprennent à colorier, à dessiner et même à écrire avec des craies grasses. La plupart du temps, lorsqu’ils doivent écrire, ils utilisent quand même des crayons à papier.

Je trouve que les craies grasses ont une grosse mine et que la mine n’est pas très précise pour bien colorier. Je pense que des crayons de couleurs seraient plus appropriés pour apprendre à colorier de manière plus précise (et sans déborder). En tout cas, mes filles débordent beaucoup avec les craies grasses et ont vraiment appris à bien colorier avec des crayons de couleurs.

 

  • La maîtresse fait des fautes dans ses emails

La maîtresse envoie régulièrement des emails aux parents, ce qui en soit est très bien et permet d’être au courant de la vie de la classe. Mais ces emails ont souvent des fautes d’orthographe comme utiliser here (ici) au lieu de hear (entendre), their au lieu de there ou écrire then au lieu de than…

 

 

Que pensez-vous de tous ces points ? 

Et vous, qu’est-ce qui vous dérange dans les écoles de vos enfants ? 


1000470_416734975109459_11785232_nMerci de nous lire et de nous suivre sur notre blog d'expatriés en Californie !
Si vous aimez cet article, vous pouvez vous abonner à notre page Facebook et partager sans modération sur les réseaux sociaux !


Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez GRATUITEMENT notre checklist pour préparer et organiser et réussir au mieux votre expatriation !



Sara

Expatriée depuis Octobre 2013 avec mon mari et nos 2 filles en Californie, je raconte nos aventures, nos découvertes et notre vie d'expatriés. En plus de la découverte d'une nouvelle culture, cette expérience m'a permis de me lancer dans le blogging. Et je dois dire que j'adore ça :) !

6 pensées sur “{Kindergarten} 9 choses que je n’ai pas aimé à l’école américaine de ma fille

  • 12 juin 2017 à 8 h 40 min
    Permalink

    Coucou Sara,

    Je partage beaucoup de tes avis, mais tu as entièrement raison en précisant aussi qu il s agit de différences culturelles.

    La gestion de la bouffe et du snacking non stop est effectivement un vrai problème.

    Concernant le visionnage de dessins animés, ça existe aussi en France malheureusement . En 3eme annee de maternelle pour alice, c était un Disney tous les vendredis après midi ! Et ils étaient pourtant à peine 20 en classe !

    Pour le système de récompenses, à l ecole internationale des enfants, les enseignants collent un sticker sur le vêtement de l enfant quand ce dernier a Un très bon comportement ou réalisé un bon travail. Les enfants reçoivent aussi des diplômes (ex : j ai lu 10 livres, j ai rendu tous mes devoirs à temps, j ai eu un bon comportement avec un camarade…).
    Et pour finir, il y a une récompense collective. L enseignant met une bille dans un bocal dès qu un élève répond correctement à une question challenging ou suite à un bon comportement collectif. Quand le bocal est rempli, les enfants peuvent choisir l activité qu ils souhaitent faire (et c est parfois un dessin animé, mais ça reste occasionnel). J aime beaucoup ce principe. Ça développe l entraide et l esprit d équipe. Et surtout, le bocal est suffisamment grand pour que ça reste un événement et une satisfaction d avoir accompli le challenge.

    Pour l écriture, j ai eu moi aussi beaucoup de mal à m adapter à cette méthodologie. Mais sois rassurée, ils finissent par écrire proprement même si le process est assez voir très long !!!

    Quant aux fautes d orthographe, no comment. C est hallucinant !

    J espère que tout va bien pour vous.
    Bises
    Clotilde

    Répondre
  • 12 juin 2017 à 9 h 02 min
    Permalink

    Mon fils est en moyenne sectionné France et il ne regarde pas non plus les Disney qui sont souvent trop long et ça ne l intéresse pas plus que ça. Cette année ils sont allés au cinéma voir Vaiana mais c est tout. Pour te dire comme ça lui a plu,il s est endormi!! Et sans pop corn bien sûr! C est étrange que dans un pays où l’obésité est un fléau, on habitue les enfants à associer écran et junk food. En même temps ceci explique celà. En tant que parents je comprends que ça ne soit pas facile à gérer

    Répondre
  • 12 juin 2017 à 12 h 08 min
    Permalink

    Bonjour Sara!
    Ne sois pas trop éxigente avec l’écriture. En France, il y a 2 écoles maternelles : celle où on apprend à écrire et lire et celle où on s’amuse et dessine en attendant le CP.
    Par ailleurs, une étude montre que ce n’est qu’à 7 ans que les connections neuronales et la motricité fine est enfin mature. Alors rien ne sert de mettre la pression à nos jeunes bambins pour qu’ils sachent écrire le plus tôt possible.
    Quand à ma propre expérience, ma fille est dans une école française aux États-Unis et suit les 2 programmes. Du coup elle apprend le script et le manuscrit.
    A savoir le manuscrit américain et anglais que ta fille apprendra bientôt, est différent de notre manuscrit français.
    Pour évaluer le travail d’écriture des enfants voici le genre de questions que les institutrices posent :
    -« Quelle est la lettre que tu aimes le moins? Pourquoi?
    – Quelle est la lettre que tu préfères? Pourquoi? »
    Et j’adore car l’enfant apprend à s’auto-évaluer et aimer le travail bien fait.

    Répondre
  • 12 juin 2017 à 18 h 58 min
    Permalink

    Le système de recompense ou la stratégie motivationelle adoptée est dans ce cas, pour l’enseignant la solution de facilité car cela ressemble presque à ce que l’on appellerait de la « carotte et du baton ».

    Quand on parle de motivation, que l’on soit dans le domaine sportif ou purement intellectuel, il faut savoir qu’il y en a deux types:
    – l’intrinsèque qui consiste à motiver les élèves en s’attachant au fond de la matière enseignée ou alors pour un sportif, ce sera la performance technique d’un geste réalisé ou celle d’une action particulière en ce qui concerne les sports collectifs.
    Aussi dans l’intrinsèque, la motivation se développe à partir du bien être ou/et de la satisfaction reçue.
    – l’extrinsèque qui sera de motiver les élèves par la recompense directe, le sportif ce sera la médaille ou le titre gagné, chez le salarié ce sera la prime sur objectif ou le titre d’employé du mois.
    Dans l’extrinsèque (ce que fait la maitresse), la motivation vient de la recompense, de la carotte et comme tu le signales dans ton article, les limites du système sont deja atteintes car les recompenses ne signifient plus rien au point qu’elles finissent à la poubelle.

    Ce qu’il faut en retenir, c’est que bien motiver des élèves c’est un savant melange d’intrinsèque et d’extrinsèque.
    Trop d’intrinsèque peut devenir usant et plus démotiver que motiver et trop d’extrinsèque, finir par faire perdre les repères du pourquoi et de la finalité en ce concentrant trop sur la recompense immediate.

    Maintenant les fautes d’orthographes de ce niveau dans les emails, seraient pour moi « disqualifiant » de la part d’enseignants.

    Répondre
  • 12 juin 2017 à 20 h 48 min
    Permalink

    La seule chose qui me gène c’est le temps du repas qui dure seulement 20 min. Mes filles reviennent souvent avec des restes dans les lunch boxes car elles n’ont pas eu le temps de finir leur repas.

    Après pour le reste cela dépend de l’école ou de la maîtresse car dans mon cas, elles ne regardent des films seulement quand il pleut et que les enfants ne peuvent pas jouer dehors, donc pas souvent même si cette année c’était plus fréquent que les autres années. Sinon, la maitresse ne leur donne rien à manger à l’école (c’est interdit, les enfants n’ont même pas le droit d’échanger leur nourriture pour des questions d’allergies), elle ne reviennent pas avec des cadeaux après avoir eu un bon comportement, .. Les seules choses qu’elles gagnent c’est souvent toute la classe qui le gagne comme venir à l’école en pyjama, des extra-minutes de récrée ou encore amener une peluche avec comme Best off un jus Jamba Juice quand toute la classe à donné des fonds pour l’école.

    Répondre
  • 13 juin 2017 à 5 h 29 min
    Permalink

    Oh!! Je suis choquée par le côté nourriture!! La nôtre n’est pas au kindergarten mais dans un daycare (4 ans et demi). J’ai l’impression que dans la Silicon Valley ils font plus attention à la nourriture… Ils ont plusieurs snacks mais c’est globalement équilibré (ouf). Quand il y a des anniversaires, on a pas le droit d’amener de la nourriture sauf des fruits si on veut. Sur le plan scolaire c’est une école Montessori et je trouve la façon d’enseigner super chouette. Je ne connaissais que vaguement le principe et on a choisi cette école uniquement car il prenait les enfants à partir de 2 mois et demi et donc je pouvais y mettre mon autre fille.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »