Retard d’avion, annulation de vol… comment se faire indemniser ?

Si vous avez l’habitude de voyager, vous le savez : un retard de vol de quelques heures peut vite semer la pagaille dans l’enchaînement des vols ou dans l’organisation des vacances / du voyage d’affaire.

Dans cet article, vous découvrirez les conditions et la manière pour demander une indemnisation.

 

flightright-lesaventuresdelafamillebourg

Votre vol est en retard ?

Si votre vol est indiqué “delayed” sur le panneau d’affichage, allez directement au comptoir de la compagnie afin de connaitre les raisons de ce retard. Demandez à vous les faire préciser par écrit si vous prévoyez de faire une réclamation ultérieure.

Gardez aussi toutes les factures liées à ce retard de vol (hôtel, restaurant, …) pour essayé d’être remboursé.

 

Quelles sont les conditions pour demander une indemnisation ?

Il existe des textes européens qui visent à protéger les passagers et leurs droits.

La compagnie est tenue de vous apporter une assistance si votre vol a un certain nombre d’heures de retard :

  • 2 heures pour les vols court-courrier (moins de 1500 km),
  • 3 heures pour les vols dans l’Union Européenne de plus de 1500 km et entre 1500 km et 3500 km pour les vols hors UE,
  • 4 heures pour les vols long-courrier (plus de 3500 km).

Dans tous les cas, vous devrez prouver que vous étiez prévu sur ce vol (c’est à dire que vous aviez acheté vos billets d’avion) et que vous aviez suffisamment d’avance (compter 45 minutes) pour prendre l’avion. Bien entendu, vous ne pourrez pas demander d’indemnités si vous étiez vous-même en retard.

 

Quelle indemnisation peut-on obtenir ?

Dans le cas d’un retard d’avion, la somme versée en compensation, si la demande d’indemnisation abouti, variera en fonction de la distance du vol.

Dans l’Union Européenne :

  • Moins de 1 500 km : 250 €
  • Plus de 1 500 km : 400 €

 

Entre un aéroport dans l’UE et un aéroport situé hors UE :

  • Moins de 1 500 km : 250 €
  • De 1 500 à 3 500 km : 400 €
  • Plus de 3 500 km : 600 €

Il sera alors aussi possible de demander une indemnisation pour les dommages collatéraux liés au retard du vol tel que l’annulation des vacances, les frais de taxis, une nuit en hôtel, …

 

Dans le cas d’une annulation de vol, d’un surbooking ou d’un refus d’embarquement, la compagnie aérienne est tenue de vous rembourser le billet ou de vous trouver une solution alternative comme par exemple la réservation d’un autre vol.

 

Comment se faire indemniser ?

Pour se faire indemniser, il faut envoyer un formulaire de plainte spécifique à la compagnie concernée par le retard ou l’annulation du vol. Pour vous aider à effectuer cette demande, il existe des sites comme Flightright.fr, qui vous permettront de vérifier rapidement si vous pouvez prétendre à une indemnisation. Subventionné par la Commission européenne, ce site allemand annonce un taux de réussite de 98%. Il prendra une commission sur le montant de votre indemnisation mais vous évitera toute la partie administrative liée à la plainte. Et si cela ne fonctionne pas, vous ne perdrez rien !

 

Avez-vous déjà subit un retard ou une annulation de vol ? Si oui, aviez-vous demandé une indemnisation ?

Sara

Expatriée depuis Octobre 2013 avec mon mari et nos 2 filles en Californie, je raconte nos aventures, nos découvertes et notre vie d'expatriés. En plus de la découverte d'une nouvelle culture, cette expérience m'a permis de me lancer dans le blogging. Et je dois dire que j'adore ça :) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour !

En vous inscrivant à la newsletter, vous recevrez des conseils inédits, des bons plans… alors n’attendez plus 🙂 !

Bonne lecture et bons voyages !

Sara

Merci de lire notre blog !

Pour ne rien louper, retrouvez-nous sur les réseaux sociaux rss instagram et abonnez-vous à la newsletter !

Et pour nous contacter, c’est par ici !

Translate »